Florimont, centre névralgique associatif du 14ème

L’équipe de Florimont

L’association Florimont est à coup sûr l’une des associations-phares du 14ème arrondissement de Paris. Elle en innerve presque quatre-vingt autres en les associant aux projets qu’elle porte ou en leur proposant une adhésion qui leur permet de disposer à prix modiques de salles et de bureaux dans l’un de ses deux espaces d’activités (au Château Ouvrier pour les réunions, à l’Espace Maindron pour les activités ludiques, sportives et culturelles). Nous avons rencontré toute l’équipe réunie autour de son Président Gilles Motel pour mieux comprendre les missions qu’elle assure et qui dépassent aujourd’hui largement le seul maillage associatif.

Des actions de solidarité en direction des Quatorziens

L’association Florimont, active depuis une quinzaine d’années dans le 14ème, compte aujourd’hui 12 salariés qui se répartissent en différents pôles d’activités. Leurs animatrices respectives nous ont expliqué très en détails leur rôle au sein de chaque pôle, et nous aurions sans doute pu consacrer à chacune d’entre elles un article entier de notre blog. La ligne directrice de l’association reste le développement d’actions de proximité sur la durée pour tous les Quatorziens. Depuis la reprise en 2016 des activités de l’Association Culturelle et Sociale Eure Maindron Didot (ACSEMD), Florimont s’est en effet résolument tournée vers le public en plus d’assurer son traditionnel rôle de coordinateur associatif local. Plusieurs pôles d’activités illustrent cette nouvelle orientation dont le pôle numérique que Marie anime depuis un an. Il comprend en premier lieu une activité d’aide au démarches administratives en ligne (projet Tous connectés !) destinée à lutter contre la fracture numérique dans notre arrondissement. Des permanences sont organisées à destination des personnes impécunieuses qui ne disposent pas de matériel informatique ou bien des personnes qui ne sont pas informatiquement ou administrativement agiles, pour les aider à remplir leurs formalités administratives sur internet (demande de titre de séjour, inscription à Pôle Emploi, demande d’allocations CAF, etc.). « La demande est toujours très forte en la matière », nous assure Marie. Sont mobilisés pour la satisfaire des bénévoles et des volontaires en service civique également à même de dispenser des formations individuelles pour autonomiser celles et ceux qui disposeraient d’un outil informatique. Un projet connexe, Ecrivains publics, fournit de l’aide à la rédaction de courriers, de mails, de C.V., etc. – sur rendez-vous au Château Ouvrier et sans rendez-vous dans le cadre de permanences organisées par des bénévoles à l’Annexe de la Mairie du 14ème. Le pôle numérique développe enfin également une action de sensibilisation aux dangers des écrans et aux dangers d’internet (projet Prévention Web’écran) que l’association déploie dans les écoles et les centres socio-culturels.

Le pôle Agir pour l’emploi animé par Margaux depuis deux ans et demi est une autre facette de l’action solidaire locale de Florimont. Agir pour l’emploi se décline en deux grands projets qui peuvent être parfois complémentaires : l’accompagnement des femmes de plus de 45 ans dans leur recherche d’emploi et l’accompagnement des associations dans leur processus de recrutement et leur développement. Le premier projet qui a été commandité en 2019 par la Ville de Paris concerne tout spécifiquement les femmes résidant les quartiers populaires de l’arrondissement. Pour le faire vivre, Margaux s’appuie d’une part sur le réseau associatif du 14ème qui oriente vers Florimont les femmes en recherche d’emploi et d’autre part sur une équipe composée de bénévoles qui assurent l’accompagnement individuel de ces femmes ainsi que d’un salarié et d’une alternante en formation d’assistante en ressources humaines. « Agir pour l’emploi n’avait pas à l’origine vocation à accompagner les chercheurs d’emploi, souligne Margaux qui a monté ce nouveau projet de bout en bout. De fait, ça a plutôt bien fonctionné et nous sommes actuellement en train d’étendre notre action au 13ème arrondissement. C’est aujourd’hui un très gros projet pour nous. » Margaux n’en oublie pas moins le deuxième axe de son action au sein d’Agir pour l’emploi : le conseil aux associations pour leur recrutement et leur développement. Florimont agit ici côté employeur en offrant aux associations demandeuses des services de gestion des ressources humaines pour notamment assurer la bonne intégration des salariés qu’elles sont amenées à recruter.

Animation à la ludothèque

Des actions d’animation de la vie de l’arrondissement

Faire vivre le 14ème dépasse bien sûr le seul cadre des actions de solidarité et d’insertion. Florimont se fait également fort de participer à l’animation de l’arrondissement en portant plusieurs projets dans les domaines sportif et ludique à destination des jeunes ou des séniors. Juliette qui est arrivée à Florimont il y a un an apporte sa contribution au pôle jeunesse en orientant les 12-25 ans vers le réseau des associations sportives que Florimont fédère localement pour leur faire bénéficier de temps d’initiation aux activités sportives qu’elles proposent (notamment au gymnase de l’Espace Maindron). Elle prend par ailleurs en charge le développement de Remise en Sports, un dispositif de sport-santé qui fait intervenir aussi bien les associations (Tawef notamment) que les professionnels de santé et dont l’objectif est de guider toutes celles et ceux auxquels on a médicalement recommandé la pratique d’un sport vers les associations sportives qui proposent des activités physiques.

Céline anime quant à elle depuis trois ans le pôle ludique-petite enfance qui est celui qui comprend aujourd’hui le plus de salariés en plus de pouvoir disposer d’un important espace dédié : la ludothèque de l’Espace Maindron. La ludothèque propose (et prête également) des jouets et des jeux à des enfants et des adolescents dont l’encadrement est assuré par des animateurs spécialisés qui connaissent suffisamment bien les jeux vidéos pour les y initier dans le cadre de Vidéado. L’espace de jeux est un lieu de vie très apprécié des enfants mais aussi des parents (ou des nounous) qui peuvent également s’y rencontrer. « Je constate que les gens sont heureux de venir, témoigne Céline. Les enfants sont très contents. Des ludothèques, il en faudrait en réalité partout. Elles ne sont pourtant pas si nombreuses à Paris ». La ludothèque a également vocation à « se délocaliser » dans les écoles et au collège (ludothèque ludido) et en plein air (ludomouv’). L’accent est mis sur la qualité des jouets et jeux vidéo sélectionnés (jouets français en bois ou confectionnés en matières durables ou recyclées, jeux vidéos créés dans un but éducatif aussi bien que ludique). Certains jouets sensoriels sont également particulièrement bien adaptés aux enfants handicapés. Les séniors ne sont pas non plus oubliés puisqu’ils peuvent aussi accéder à de nombreux jeux de société dans le cadre du Club Séniors Maindron (*) animé bénévolement par Danièle Rack.

En sus du pôle administratif de Florimont qui assure l’accueil des associations et maintient le contact avec elles notamment pour la location de salles, Isabelle anime pour sa part un pôle agriculture urbaine (Graine de Quatorzien) qui explore toute la filière du blé. Ce pôle est assis sur un réseau de jardins partagés et de jardins d’école dans lesquels le blé est semé et cultivé jusqu’à maturation en vue d’une exposition au Forum des associations. La transformation du blé en pain est ensuite expliquée dans les écoles dans le cadre d’ateliers farine et de dépiautage du blé avec pour finir au mois d’octobre un grand banquet des pains réalisé avec le concours des boulangers du 14ème qui est l’arrondissement de Paris qui compte le plus de boulangers. Cette action portée depuis six ans par Isabelle a vocation à être élargie à un plus vaste projet ayant trait à l’alimentation durable et à déboucher à terme sur un pôle de Florimont spécifiquement dédié au développement durable.

En plus d’être solidaire, Florimont fournit même, on le voit, le pain et les jeux… Mais, comme on ne peut bien sûr pas être au four et au moulin, l’association a en permanence besoin de nouveaux bénévoles pour aider ses salariés à continuer à porter les projets qu’elle défend. Nous espérons vivement que cet article contribuera à susciter des vocations parmi les Quatorziens.

Devant le four du « Banquet des Pains »

Cliquez ici pour accéder au site de Florimont.

(*) Le Club Séniors Maindron propose des activités sportives et de bien-être adaptées aux séniors ainsi que des rencontres culturelles et ludiques et des évènements festifs toute l’année.

Repas partagé au Club Séniors Maindron en décembre 2019 (photo : Danièle Rack)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.