Bernard Zitoune, alias Big Joe, la mémoire rock’n roll du 14ème (*)

Avec Christophe à « Vivre FM »

Les papys du rock font toujours recette, preuve en est le concert des Rolling Stones prévu dans quelques jours à Paris. Bernard Zitoune, alias Big Joe, a croisé les plus grands jazzmen et rockers français et internationaux tout au long de sa carrière de DJ et d’animateur radio. Il a également tous les samedis pendant 15 ans fait swinguer les Quatorziens à l’occasion de bals organisés à la Mairie Annexe du 14ème arrondissement de Paris. Nous l’avons écouté évoquer ses souvenirs à son domicile de la rue Didot et pu constater qu’il reste un homme toujours très désireux de refaire chauffer ses platines.

Les rencontres déterminantes d’une vie très rock’n roll

La vie de Bernard Zitoune qui va aujourd’hui sur ses 80 ans ressemble à un roman d’aventures. Ce Kabyle natif de Tizi Ouzou en Algérie débarque en France en 1958 et y bénéficie du statut de pupille de la Nation au titre des actes de bravoure de son père très engagé dans la Résistance. Il ne goûte guère les méthodes d’enseignement des jésuites qui dirigent le centre de redressement où il a été placé et s’en échappe dès l’âge de 14 ans. C’est l’occasion pour lui de croiser Jacques Prévert et un ami de Boris Vian du nom de François Postif qui le prend sous son aile et va déterminer la suite de sa vie. Traducteur de Mark Twain, de Jack London et d’Agatha Christie, cet intellectuel de haut vol a également pour titre de gloire d’avoir réussi à faire se produire à L’Olympia Bill Haley et Brenda Lee. C’est par son intermédiaire que son protégé parviendra des années plus tard à interviewer Chuck Berry, Fats Domino et Jerry Lee Lewis. Bien avant cela, Bernard fut un  adolescent plutôt rebelle puisqu’il fit partie du groupe Les démons du 13ème, une bande de blousons noirs du 13ème arrondissement de Paris qui eut souvent maille à partir avec la « bande de la Trinité » composée de Jacques Dutronc, qu’on appelait « Charlot » à cause de ses lunettes à double-foyer, Claude Moine, futur Eddy Mitchel, et, last but not least, Jean-Philippe Smet, futur Johnny Halliday. Formé à la musique par un vieux DJ qui lui apprend à coups de tapes sur les doigts à caler les disques vinyles, Bernard devient lui-même DJ et se produit au Rex, au Memphis et à l’Entrepôt. Une impresario travaillant pour CNN le repère et lui donne l’occasion de travailler à Atlanta aux Etats Unis. Bernard aura également l’occasion de faire chauffer ses platines en Italie et en Angleterre. C’est en 1970 qu’il s’installe définitivement dans le 14ème arrondissement de Paris. Il y fonde avec son ami Jean-Marc Marceau, alias Jumpy, l’association Rock and Roll Revue qui publiera un magazine tiré à 1200 exemplaires diffusé dans le monde entier entre 1997 et 2017. Pierre Castagnou, Maire du 14ème, lui confie par ailleurs l’animation des bals qui se tiennent tous les samedis à la Mairie Annexe. Il y officie pendant 15 longues années en parallèle de ses activités d’animateur radio sur Vivre FM, TSF et Radio Beur et de plusieurs passages télé dont une émission sur M6 qui vient couronner son activisme rock’n roll. En témoignage de sa passion jamais démentie pour la musique jazz et rock, Big Joe a conservé dans une des pièces de son appartement toute une collection de disques et de vidéos qui constituent autant de formidables souvenirs de sa vie passée. Dans un coin somnole sagement une table de mixage qu’il aimerait beaucoup pouvoir à nouveau réveiller. La Mairie Annexe ou Le Moulin à Café n’étant plus aujourd’hui que de lointains souvenirs, nous promettons à Bernard de le mettre en relation avec des bar-concerts du 14ème de notre connaissance. Pour nous remercier, le vieux rocker nous met entre les mains un exemplaire de la Rock and Roll Revue et un CD de Country & Rockabilly Classics. Bien mieux qu’un billet pour le concert des Stones !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook de Bernard « Big Joe » Zitoune. Vous pouvez par ce biais lui adresser une demande pour devenir membre du groupe Facebook Cinéma et Musiques des Années 40 aux Années 60 qu’il alimente.

La Mairie Annexe du XIVème en pleine effervescence rock’n roll
Avec feu Pierre Castagnou, Maire du 14ème arrondissement

(*) Bernard Zitoune alias « Big Joe » s’est malheureusement éteint le 8 août 2022. Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.